Valentina Valente ne joue ni ne chante: elle est Antigone – rebelle, fragile, forte, violente et aimante - aussi loin et intensément que le théatre est la vie même.