La soprano italienne Valentina Valente assure sur la scène de l‘ORW une prise de rôle étonnante: elle séduit – car elle est très belle – autant qu’elle déconcerte par sa façon tellement instinctive et imprévisible de réagir aux situations dans lesquelles elle se trouve. La voix est superbe.


 

 
<