L’impalpable Lulu (métaphysiquement parlant) superbement incarnée par la souplesse vocale et les suraigus aériens de Valentina Valente, celle-ci évite l’imagerie «Pop-corn Dirne» pour devenir la victime d’un machisme bourgeois qui la pousse malgré elle au crime.